DÉLICES DE LA CUISINE THAÏE

Quand il est question de gastronomie, impossible de passer à côté de la cuisine Thaïe. On comprend très vite pourquoi celle-ci est si réputée dans le monde entier : la qualité, la variété et la préparation des plats sont un véritable délice pour les papilles… Mais aussi un plaisir pour les yeux !

Connue mondialement pour ses combinaisons de saveurs exotiques, la cuisine thaïlandaise, bien que proche de ses voisins Chinois, Indiens et Birmans, s’en démarque par des saveurs et ingrédients originaux. Souvent épicée, elle rencontre un succès international croissant et fait partie intégrante de la culture de ce pays. Présente partout dans la rue, sur les plages, dans les marchés, elle est une véritable invitation au voyage. Un voyage parmi les senteurs, les couleurs, le goût et le raffinement. Et surtout, rappelez-vous qu’ici, il n’y a pas d’heure pour apprécier les bonnes choses !

UNE CUISINE RICHE ET VARIÉE

Lorsque vous mettez le pied pour la première fois en Thaïlande, ne vous étonnez pas de voir les autochtones à table, ils grignotent 4 à 5 fois par jour. Et pour cause, ils adorent manger ! Quoi de plus normal : la cuisine thaïe est connue pour être très variée, raffinée et, surtout, parfumée, aidée en cela par quelques épices et herbes que l’on retrouve dans la plupart des plats : coriandre, gingembre, citronnelle, basilic, menthe, cardamome, curry, piments, noix de coco… Toute son originalité de cette cuisine réside dans les diverses saveurs alliant à la fois l’acidulé, l’amer et le pimenté, fréquemment mêlées à la noix de coco qui adoucit les plats.

Le fait est qu’elle est souvent épicée. Plusieurs d’entre vous, peu habitué(e)s par la force de certains mets pourront être surpris(es), voire réfractaires. Dans ce cas-là, il suffit juste de dire “May Pet” (“pas pimenté” en thaï), lors de votre commande et les choses rentreront aussitôt dans l’ordre.

LE RIZ. Le riz est à la base de la nourriture thaïe (le pays est le premier exportateur mondial de riz depuis les années 60). Il occupe une très grande place dans la gastronomie de ce pays. On le trouve partout, que ce soit en accompagnement (souvent à la place du pain) ou en plat principal.

LES SOUPES. A goûter absolument ! Elles se divisent en deux catégories, aux antipodes l’une de l’autre en matière d’assaisonnement : celles qui sont aigres et épicées et celles, plus douces et plus onctueuses, mais toujours remplies de bonnes choses. On les mange aussi bien en journée que le soir. Quelque soit votre choix, vous vous régalerez !

LES PÂTES. Autre spécialité thaïe, les pâtes (plus connues sous le nom de “Noodle”). Il en existe plusieurs variétés que l’on retrouve soit dans les soupes ou poêlées, ou encore noyées dans différents curry… Elles sont toujours agrémentées de morceaux de viande, de crevettes ou de légumes.

LES CURRY. Ils ont fait la renommée de la cuisine thaïe et ils désignent les nombreux plats liquides. Ils sont souvent relevés et préparés exclusivement avec des produits frais (surtout, pas en poudre !) dans un wok. On incorpore au fur et à mesure les ingrédients, en mouillant avec du lait de coco, afin de réduire la sauce et de rehausser la saveur du plat (ou de l’adoucir). Les Thaïs adorent (et nous aussi) !

LES POISSONS. Pour tous celles et ceux, et ils sont nombreux, qui aiment le poisson, vous êtes ici au bon endroit. En friture, poêlé ou simplement grillé, vous n’avez que l’embarras du choix. Et pour un prix qui défie toute concurrence !

LES LÉGUMES. Les Thaïs en consomment beaucoup. Le Pays regorge d’aliments aux formes étonnantes, aux goûts particuliers et aux parfums atypiques que les Occidentaux découvrent souvent pour la première fois. Cependant, une fois cuisinés, crus ou cuits, ces légumes offrent un arôme, une saveur et une onctuosité incomparables.

LES FRUITS. Le Royaume est connu pour la richesse de ses fruits et leur extraordinaire diversité. La Thaïlande a la chance d’en disposer toute l’année (mandarine, papaye, mangue, pastèque, ananas, goyave, fruit du Dragon…). On les mange frais, en salade, en jus de fruit ou en “Fruit Shake”. Certains sont même ajoutés dans la cuisine locale pour agrémenter les saveurs. Entre parfums, couleurs, formes et textures étonnantes… vous n’aurez qu’une envie : les goûter.

Comme vous pouvez le constater, la cuisine thaïe est riche d’une extraordinaire diversité de plats, de goûts et d’odeurs. Aussi, prenez le temps de la découverte, imprégnez-vous de ces multiples parfums et laissez-vous aller à la rencontre de nouvelles saveurs, le voyage n’en sera que plus beau.

UNE CUISINE DIFFÉRENTE SELON LES RÉGIONS

La cuisine thaïe varie beaucoup d’une région à l’autre, influencée par les pays voisins. Elle est une fusion de plats traditionnels provenant de divers pays d’Asie, mais aussi d’Europe. Cinq saveurs principales se distinguent : sucré, aigre, salé, épicé et amer. Sachez, d’abord, que tout comme en France, la cuisine Thaïe n’est pas uniforme d’un bout à l’autre du pays.

Ainsi, les plats du Sud, comme le curry jaune et le curry de rognons et poissons, sont les plus relevés.

Dans les plaines du Centre, la nourriture est plus douce, tel le sauté de poulet aux feuilles de basilic. Au Nord, on retrouve une grande influence de la cuisine birmane, tel que dans le célèbre potage au curry et nouilles (“Kaoh Soi”).

Quant au Nord-Est, sa cuisine est dérivée de la cuisine laotienne et, bien que considérée à l’origine comme une cuisine paysanne, elle gagne de plus en plus en popularité et certains délices comme la salade de papaye verte (“Som Tam”) sont connus et appréciés au-delà de ses frontières.

Les Thaïlandais mettent l’accent sur les fruits au dessert. Ils les découpent selon une multitude de formes (animaux, étoiles, etc…) et les disposent de façon attrayante au milieu des invités pour finir les repas en beauté.

LES MARCHÉS LOCAUX

Ils sont le meilleur endroit pour découvrir et savourer la véritable cuisine thaïe ! Tout l’esprit de la Thaïlande se trouve dans ces lieux très commerçants qui grouillent de monde. Ils sont une institution, mais surtout, une habitude pour les locaux, et servent à la fois de lieu de retrouvailles, de passe-temps, de balade, et font, également, office de lien social entre les différentes castes et ethnies. On vient ici, non seulement pour acheter ou pour vendre, mais aussi pour manger (souvent quelque chose qui sort un peu de l’ordinaire), ou simplement pour voir du monde.

Dans les stands où l’on vous sert à manger, les prix sont fixes. Mais les prix sont tellement bas qu’il n’y a rien à redire. La décoration est succincte, le mobilier pour le moins rustique, la vaisselle en plastique, le menu abimé de toutes parts. Et pourtant, il n’y a pas meilleur endroit pour se régaler ! La cuisine se fait en plein air, à la vue du client (un gage de qualité et un plaisir pour les yeux et les papilles). Les plats sont rustiques, l’assiette est bien garnie et il s’en émane une odeur particulière et reconnaissable entre toutes. Au niveau des spécialités, vous n’aurez que l’embarras du choix : soupes, Pad Thaï, curies, salades, riz, fritures, poissons…

Sur la table, vous trouverez toutes sortes d’épices et d’aromates (piments, cacahuètes grillées et pilées, coriandre, petites aubergines…) pour agrémenter vos plats.

Après quoi, vous pourrez flâner dans le marché parmi les étalages de nourritures et découvrir des produits exotiques qui vous mettront l’eau à la bouche, comme ces desserts aux formes mystérieuses et à la texture étrange. Un véritable feu d’artifice de couleurs, de bruits et de mouvements. Ces marchés locaux, c’est avant tout la vie !

COOKING CLASSES

Les cours de cuisine connaissent, depuis plusieurs années, en Thaïlande, un succès phénoménal parmi les touristes et expatriés étrangers, attirant une vaste clientèle qui regroupe tous les âges et niveaux sociaux.

En effet, les voyageurs de tous bords se passionnent de plus en plus pour la cuisine locale, et désirent absolument confectionner eux-mêmes leurs propres plats, mais aussi se promener à travers les marchés typiques à la rencontre des locaux, afin de s’imprégner de l’atmosphère de ces lieux incroyables et partir à la découverte de nouvelles saveurs, odeurs et ingrédients, inconnus dans leurs pays d’origine.

Qu’ils séjournent pour une courte durée ou à l’année, ils viennent du monde entier pour participer à ces cours, appréciant à la fois l’ambiance ludique et studieuse de ces lieux très bien agencés et confortables et la gentillesse des hôtes qui leur apprennent les rudiments de certains plats locaux, mais aussi à reconnaître les différents épices, herbes, légumes et fruits qui composent la cuisine thaïe. Apprendre en s’amusant, voilà le secret de ces “Cooking Classes”.

Que vous soyez passionné(e) d’agriculture organique (bio) ou que vous souhaitiez simplement élargir votre palette culinaire, que vous soyez carnivore ou végétarien… les enseignants prendront grand soin de sélectionner pour vous les meilleurs ingrédients disponibles au marché (selon les plats choisis), puis, vous montreront comment les travailler à la manière des habitants locaux.

Tous sont des passionnés et sauront vous faire partager ce plaisir.

PLATS THAÏS PARMI LES PLUS POPULAIRES

  • Gang Kiew Wan (curry de bœuf thaï au lait de coco)
  • Pad Thai (Nouilles de riz sautées aux crevettes, poulet ou porc)
  • Tom Yam Kung (Soupe de crevettes à la citronnelle)
  • Pad Si Yu (Nouilles de riz larges sautées au poulet)
  • Phat Kaphrao (Emincé de bœuf au basilic thaï)
  • Khao Phat Kai (Riz sauté au poulet)
  • Laab Moo (Salade de porc épicé)
  • Kai Sa-Te (Brochettes de poulet à la sauce Satay)
  • Khao Niao Mamuang (Riz gluant au coco et à la mangue)
  • Kluay Tod (Beignets de banane)
© 2018 Copyright - Pacilfic Palisade | website handcrafted with by Jadea-samui.com